Poème 'Le tableau de la dernière heure' de merhouar

Accueil > Les membres > Page de poésie de merhouar > Le tableau de la dernière heure

Le tableau de la dernière heure

merhouar

Les brins
Et les murs
De notre
Petit village
Tous en flammes
Seulement
L’allusion
De demain
Qui nous fait
Illusion
À une histoire
Au fil des nuages
Voici notre ciel
Sans corps
Sans membres
Jaune obscure
La clarté des jours
N’est plus attachée
Au quotidien
C’est au cours
De la complexité
De nos discours
Multilingues
Et souches
Qu’elle a
Perdu la conscience
Dans le temps
Qui reste
Les enfants
Qui lisent
Encore des versets
Innocents toujours
Prient qu’une lumière
Vienne effacer
Ces étangs
De larmes
Où une pluie
Qui ramène
De la virginité
À nos mœurs
De la verdure
À nos arbres
De la rêverie
À nos chambres
Derrière eux
La neige
Et le froid
Dans les gorges
Des grands
Renforcent
L’aliénation
Et poussent
Notre petit village
À oublier
Ses pierres
Et voyager
Vers les domaines
De la mort
C’est le tableau
De la dernière heure.

Fès, le : 29/10/2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS