Poème 'Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher' de Pierre de RONSARD dans 'Sonnets pour Hélène'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Pierre de RONSARD > Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher

Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher

Pierre de RONSARD
Recueil : "Sonnets pour Hélène"

Tant de fois s’appointer, tant de fois se fascher,
Tant de fois rompre ensemble et puis se renoüer,
Tantost blasmer Amour et tantost le loüer,
Tant de fois se fuyr, tant de fois se chercher,

Tant de fois se monstrer, tant de fois se cacher,
Tantost se mettre au joug, tantost le secouer,
Advouer sa promesse et la desadvouer,
Sont signes que l’Amour de pres nous vient toucher.

L’inconstance amoureuse est marque d’amitié.
Si donc tout à la fois avoir haine et pitié,
Jurer, se parjurer, sermens faicts et desfaicts,

Esperer son espoir, confort sans reconfort
Sont vrais signes d’amour, nous entr’aimons bien fort,
Car nous avons tousjours ou la guerre, ou la paix.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS