Poème 'Trois quatrains (Le casque de velours)' de Charles CROS dans 'Le coffret de santal'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Charles CROS > Trois quatrains (Le casque de velours)

Trois quatrains (Le casque de velours)

Charles CROS
Recueil : "Le coffret de santal"

Le casque de velours, qui de plumes s’égaie,
Rabat sur les sourcils les boucles, frondaison
D’or frisé. Les yeux froids, prêts à la trahison,
Dardent leurs traits d’acier sous cette blonde haie.

Et l’oreille mignonne écoute gravement
Ce qu’on dit du profil. Pleine et rose la joue
S’émeut aux madrigaux. La bouche fait la moue,
Mais le petit nez fier n’a pas un mouvement.

Et puis le cou puissant dont la blancheur étonne,
Fait rêver aux blancheurs opulentes du sein.
Voici le fond qu’il faut au lumineux dessin:
Un matin rose, avec arbres rouillés, l’automne.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Charles CROS

Portait de Charles CROS

Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d’une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français. Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto