Poème 'Une nuit d’éternité' de guillaumePrevel

Une nuit d’éternité

guillaumePrevel

Laisse-moi faire honneur à ta beauté qui frémit
Sous la finesse de la dentelle et de tes vingts ans triomphants
Et je te montrerai comme il est plaisant de ne plus être une enfant
En te couvrant de mes lèvres de tendres baisers par le soirs tiédis

De la paume de ma main amoureuse, des caresses
Sur ton corps magnifique je ferai abondance
Sans pitié du repos et de la douce souffrance
Pour ton souffle devenu court sur ce lit de paresse

Voluptueuse; et tu seras pleine d’une saine tendresse
Quand tu découvriras dans mon cœur qui bat d’ivresse
Pour ton innocente jeunesse, les plaisirs de l’amour

Puis, après t’avoir possédé toute une nuit d’éternité
Je t’abandonnerai un matin par mon absence mutilé
Dans le doute et l’attente de mon retour éternel.

04 juillet 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS