Poème 'Violons des adieux aux mornes refrains' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Violons des adieux aux mornes refrains

Violons des adieux aux mornes refrains

guillaumePrevel

Violons des adieux aux mornes refrains
Qui laissez vos sons qui attristent
Se poser sur nos âmes biens tristes
Vous qui pesez lourdement sur nos espoirs défunts

Vous assassinez nos rêves de mortels
Gardés précieusement dans le donjon de nos vingt ans
En faisant monter vos notes séraphines mélancoliquement
Comme des chants de religieuses qui marchent solennelles

Vers les noirs cimetières aux funestes tombeaux
Où la rumeur chagrine de votre musique frissonne
A travers les épais brouillards d’automne

Violons des adieux aux mornes refrains
Quand le vent froid hurle dans mes yeux enflammés
J’entends dans les ténèbres le galop brutal de la mort affamée.

24 OCTOBRE 2016

Poème préféré des membres

julien06 a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Très beau poème sombre et imagé.

  2. merci

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS