Poème 'Volontairement' de Paul ÉLUARD dans 'Répétitions'

Volontairement

Paul ÉLUARD
Recueil : "Répétitions"

Aveugle maladroit, ignorant et léger,
Aujourd’hui pour oublier,
Le mois prochain pour dessiner
Les coins de rue, les allées à perte de vue.
Je les imite pour m’étendre
Dans une nuit profonde et large de mon âge.

Poème préféré des membres

spleennetwork a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Aveugle, en ma grise misère,
    Ma peau est baignée de lumière :
    Mes yeux ne la voient pas, ils ne sont pas fautifs.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto