Poème 'Yannis' de guillaumePrevel

Yannis

guillaumePrevel

Lorsqu’il s’endort
Le chaos du monde s’éloigne,
La douceur des songes le soigne,
Et laisse son front sous les lueurs d’or.

Calme est l’ange rêveur
Qui passe en symphonie,
Au dessus de ce nid
Où se love un doux dormeur.

L’aile de l’ange sans méchanceté
Effleure sa petite mine,
Et c’est alors que les yeux mouillés
De gouttelettes de larmes salines,

S’ouvrent sur la pénombre
De cette jolie nuit,
Et que apeuré l’endormi
Réclame que le jour chasse les ombres.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS