Poème 'Ah ! que je suis fâché ! maudit soit le réveil' de Isaac HABERT

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Isaac HABERT > Ah ! que je suis fâché ! maudit soit le réveil

Ah ! que je suis fâché ! maudit soit le réveil

Isaac HABERT

Ah ! que je suis fâché ! maudit soit le réveil
Qui me prive du bien dont j’avais jouissance
Cette nuit en songeant. Las ! depuis ma naissance,
Je n’ai point eu de bien à celui-là pareil.

Il me semblait qu’Amour, ennemi de tout deuil,
Une moisson de fleurs versait en abondance,
Dessus nos corps unis d’une ferme alliance.
Ô songe délectable, ô gracieux sommeil !

Que d’amour, que d’appas, que de douces blandices,
Que de ris, que d’ébats, que de molles délices,
Que de naissantes morts, que de jeux amoureux !

Que de baisers confits en sucre, en ambroisie !
De ces plaisirs, dormant, j’avais l’âme saisie.
Fut-il jamais en songe un amant si heureux !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Quand a t-il était publié ?? de quand date t-il ??

Rédiger un commentaire

Isaac HABERT

Portait de Isaac HABERT

Isaac Habert, né à Paris vers 1560 et mort vers 1625, est un poète baroque français. Issu d’une famille d’écrivains, il écrit sur des thèmes scientifiques, religieux et amoureux.
Il fut valet de chambre et secrétaire du roi Henri III. Dans sa jeunesse, il avait été au service de Guy de Saint-Gelais, seigneur... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto