Poème 'Alcool' de guillaumePrevel

Alcool

guillaumePrevel

Descente rapide vers des abîmes
Infernaux aux rivages mouvants
Où la conscience se perd et s’abîme
Abandon de l’âme en un royaume délirant

Verres après verres
La solitude s’en vient plus pressante
Et abandonne le pâle suppôt à son enfer
Sombrant dans la nuit aux bouffées délirantes.

3 Novembre 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. En quelques verres - ou plutôt quelques vers - bien inspirés, aller au fond des choses, si j'ose dire : descendre l'escalier de l'esprit humain jusqu'aux tréfonds de l'âme.

  2. merci de ce commentaire verslibriste et d'avoir "sondé" la profondeur de ces vers!

    amicalement

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS