Poème 'Aphorismes' de Germain NOUVEAU dans 'La Doctrine de l'Amour'

Aphorismes

Germain NOUVEAU
Recueil : "La Doctrine de l'Amour"

Aimer la Vérité,
C’est aimer dans son cœur une Naïade blanche.
Le peintre la demande aux rires des couleurs.

*

Sans la beauté de Dieu, le cœur de l’homme est sombre.

*

Quelquefois le génie est le mot d’un enfant.

*

Souvent sous un méchant se cache un malheureux.
Soyez doux ; pardonnez. Vos pardons, Dieu les compte.

*

Seigneur ! Amour terrible et Bonté redoutable !
Que l’Esprit de Bonté nous rassemble à sa table,
Et qu’il partage à tous le vin et le froment !

*

Riches, rappelez-vous les paroles divines ;
Couronnés d’or, songez aux couronnes d’épines.

*

Je n’ai pas tenu sous mes doigts
Une lyre orgueilleuse et rare,
Mais un pauvre instrument barbare
Taillé dans l’arbre de la croix.

*

Savoir aimer suffit, savoir aimer délivre ;
Âmes simples et cœurs souffrants, vivons ce livre.

Poème préféré des membres

EnfantdeNovembre a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Germain NOUVEAU

Portait de Germain NOUVEAU

Germain Marie Bernard Nouveau, né le 31 juillet 1851 à Pourrières (Var) où il est mort le 4 avril 1920, est un poète français. Il est l’aîné des 4 enfants de Félicien Nouveau (1826-1884) et de Marie Silvy (1832-1858). Germain Nouveau perd sa mère alors qu’il n’a que sept ans. Il est élevé par son... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto