Poème 'Bordeaux' de guillaumePrevel

Bordeaux

guillaumePrevel

Sur vos corps qui se devinent
J’écris le nom de la passion
Au lieu où mon âme scelle son abdication
Et où coule la sève divine

Sur votre peau et sur vos bouches
Mille baisers, mille mots doux, mille caresses
En amour, il n’existe pas de paresse
Et les cœurs amoureux ne sont jamais farouches

Voilà, c’est ici que sous la voûte éthérée
Je prie les saints en ces logis miteux
Pour honorer les femelles des mauvais dieux
Sous les lueurs blafardes des rues mal éclairées

Belles des nuits fauves, portez-moi aux nues
Loin des bras morts et sans affection
Menez-moi là où s’évanouissent les afflictions
Vers ces bordeaux où finissent les fausses ingénues.

28 MAI 2020

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS