Poème 'C’estoit alors, quand, les chaleurs passees' de Etienne de LA BOETIE dans 'Vingt neuf sonnetz'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Etienne de LA BOETIE > C’estoit alors, quand, les chaleurs passees

C’estoit alors, quand, les chaleurs passees

Etienne de LA BOETIE
Recueil : "Vingt neuf sonnetz"

C’estoit alors, quand, les chaleurs passees,
Le sale Automne aux cuves va foulant
Le raisin gras dessoubz le pied coulant,
Que mes douleurs furent encommencees.

Le paisan bat ses gerbes amassees,
Et aux caveaux ses bouillans muis roulant,
Et des fruictiers son automne croulant,
Se vange lors des peines advancées.

Seroit ce point un presage donné
Que mon espoir est desjà moissonné ?
Non certes, non ! Mais pour certain je pense,

J’auray, si bien à deviner j’entends,
Si l’on peult rien prognostiquer du temps,
Quelque grand fruict de ma longue esperance.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. D'or au château transparent
    -----------------------------

    Dans le ciel d'or, à la saison passée,
    Furent esprits invisibles, roulant
    De transparents matériaux, et coulant
    Un fin mortier aux couleurs effacées.

    Pierres par eux en hauteur amassées
    Font un palais qui n'est point rutilant,
    Mais sans couleur, et c'est horripilant,
    Nul n'en peut voir une image tracée.

    Un tel château est-il abandonné,
    Comme est un champ, quand il est moissonné ?
    Il est des gens qui de la sorte pensent.

    M'en approchant, m'est avis que j'entends
    Un châtelain sur sa lyre chantant ;
    Mais ce peut être illusoire semblance.

Rédiger un commentaire

Etienne de LA BOETIE

Portait de Etienne de LA BOETIE

Étienne de La Boétie, né à Sarlat le 1er novembre 1530 et mort à Germignan, dans la commune du Taillan-Médoc, près de Bordeaux le 18 août 1563, était un écrivain français. Fils d’un lieutenant particulier du sénéchal du Périgord, et d’une famille de magistrats, Étienne de la Boétie grandit dans un milieu éclairé.... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto