Poème 'Complaintes des complaintes' de Jules LAFORGUE dans 'Les Complaintes'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Jules LAFORGUE > Complaintes des complaintes

Complaintes des complaintes

Jules LAFORGUE
Recueil : "Les Complaintes"

Maintenant! pourquoi ces complaintes ?
Gerbes d’ailleurs d’un défunt moi
Où l’ivraie art mange la foi ?
Sot tabernacle où je m’ éreinte
À cultiver des roses peintes ?
Pourtant ménage et sainte-table !
Ah ! Ces complaintes incurables,
Pourquoi ? Pourquoi ?

Puis, gens à qui les fugues vraies
Que crie, au fond, ma riche voix
-N’est-ce pas, qu’on les sent parfois ? -
Attoucheraient sous leurs ivraies
Les violettes d’une Foi,
Vous passerez, imperméables
A mes complaintes incurables ?
Pourquoi ? Pourquoi ?

Chut ! Tout est bien, rien ne s’étonne.
Fleuris, ô terre d’occasion,
Vers les mirages des sions !
Et nous, sous l’art qui nous tâtonne,
Sisyphes par persuasion,
Flûtant des christs les vaines fables,
Au cabestan de l’incurable
POURQUOI ! -Pourquoi ?

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto