Poème 'De tout un peu (avec des mots pour la frime !)' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > De tout un peu (avec des mots pour la frime !)

De tout un peu (avec des mots pour la frime !)

marisolle

Ils tenaient table ouverte en face de la sculpture androcéphale de Mithridate Longiforme.

Le sujet de la soirée avait longuement été débattu avant d’être accepté : la cosmogonie. Evidemment ce n’était pas à la portée du premier venu. Mais tous, autour de la table se targuaient de posséder des connaissances inouies dans de nombreux domaines.

Physiquement, on ne peut pas dire qu’ils atteignaient le summum de la beauté. Le caractère syphoïde de leur corps leur causait bien souvent des lazzis de la part des non-avertis.

Les non-avertis étant le tout venant de la communauté d’en-bas alors qu’eux appartenaient à la communauté d’en-haut.

Normal qu’ils soient devenus experts en cosmogonie. Mais là ne s’arrêtait pas leur savoir : Parsifal Pantaléon par exemple était un expert en onomastique. Ce qui en laissait plus d’un sur le derrière !

Quand à Isidor Paliasol, il se targuait d’en connaître un rayon en apagogie.

Mais celui qui battait tous les records, c’était bien Ecorniflard Pantagruel qui par ailleurs faisait partie d’une ploutocratie fort déplaisante au demeurant pour qui subissait leur loi.

Tous ces beaux messieurs – beau étant un euphémisme compte tenu de leur physique anguiforme et éburnéen – possédaient un hubris monstrueux qui les faisaient haïr de la population.

Ils n’en avaient cure bien entendu, tellement imbus d’eux-même, que le moindre camouflet les laissait marmoréens : matamores grandiloquents, il se miraient tels Narcisse dans l’eau des rivières.

Pour les gens du peuple, il n’étaient que cacographes qui ne pouvaient raconter que billevesées !

Mais, eux drapés dans leur sapience, s’évertuaient à construire des cacographies tellement décousues que chacun s’esclaffait à leur lecture !

Finalement, ce jour-là, ils finirent la réunion par une logomachie qui dégénéra en une bataille rangée, laissant sur le carreau des phtisiques, des adipeux et des lycanthropes !!

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS