Poème 'Vous qui m’avez promis' de marisolle

Accueil > Les membres > Page de poésie de marisolle > Vous qui m’avez promis

Vous qui m’avez promis

marisolle

Vous qui m’avez promis

monts et merveilles,

vous qui m’avez fait

passer par un trou de souris,

aujourd’hui, c’en est assez !

Je vous dis « allez-vous en

avec vos fleurs toutes fanées »

Passez la porte des souvenirs,

et ne vous retournez pas.

Vous n’êtes plus cet être

construit de toutes pièces

mais un homme de chair et de sang

qui s’amuse souvent à mes dépens.

Je ne vous connais pas

et ne vous connaîtrai peut-être jamais

si vous continuez sur ce chemin

à me mener par le bout du nez.

Je vous dis aujourd’hui  » stop !

C’en est fini !

Me voyez-vous sur le côté ?

je ne tiens pas un calice dans la main

mais une hallebarde bien trempée

qui, quand vous passerez,

pourrait bien vous transpercer.

Vous transpercer le coeur,

car le mien, monsieur, à cette heure,

durcit comme la pierre.

Je ne m’en laisserai

plus compter

de vos fables,fariboles et faridondaines,

contes et compagnies.

Mon coeur était si compatissant

qu’il vous aimât plus que de raison.

A présent, croyez-moi,

je vous regarde froidement

et si ne me laissez entrer

dans votre vie,

la mienne, monsieur,

vous jettera aux orties.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2020 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS