Poème 'Destruction' de guillaumePrevel

Destruction

guillaumePrevel

Dans ma volontaire et noire destruction,
N’ai je pas renié tout ce que tu es?
N’ai-je pas rejeté le fruit de ta création?
Qui plus le temps passe fait que je te hais!

Tu as sur nous tout pouvoir,
Toute puissance sur ce monde!
Et tu nous laisse à voir,
Tellement de choses immondes!

Que mon rejet pour toi est profond!
Tant nous séparent ta divinité de mon humanité,
Et ton indifférence de nature et de fond!

Tu es certes l’origine de tout, la matrice!
La force éternelle immuable et créatrice,
Mais je serai, ne t’en déplaise ma propre destruction!

24 juin 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS