Poème 'En automne' de François COPPÉE dans 'L'Exilée'

En automne

François COPPÉE
Recueil : "L'Exilée"

Quand de la divine enfant de Norvége,
Tout tremblant d’amour, j’osai m’approcher,
Il tombait alors des flocons de neige.

Comme un martinet revole au clocher,
Quand je la revis, plein d’ardeurs plus fortes,
Il tombait alors des fleurs de pêcher.

Ah ! je te maudis, exil qui l’emportes
Et me veux du cœur l’espoir arracher !
Il ne tombe plus que des feuilles mortes.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS