Poème 'Fauvisme' de guillaumePrevel

Fauvisme

guillaumePrevel

Ocre jaune ocre rouge
Du vague à l’âme
Sous ce ciel en flamme
Où tant de démons bougent

Bleu céruléen
Soleil qui brûle
Et ces ombres qui reculent
Sous ce diable Herculéen

Couleurs de nuit et du soir
Reflets blafards d’un miroir
Où d’un hypothétique plan d’eau

Palettes de couleurs du midi
Ô profane interdit
Devant tant de beautés dénudées.

10 novembre 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS