Poème 'Flatter un créditeur, pour son terme allonger' de Joachim DU BELLAY dans 'Les Regrets'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Joachim DU BELLAY > Flatter un créditeur, pour son terme allonger

Flatter un créditeur, pour son terme allonger

Joachim DU BELLAY
Recueil : "Les Regrets"

Flatter un créditeur, pour son terme allonger,
Courtiser un banquier, donner bonne espérance,
Ne suivre en son parler la liberté de France,
Et pour répondre un mot, un quart d’heure y songer :

Ne gâter sa santé par trop boire et manger,
Ne faire sans propos une folle dépense,
Ne dire à tous venants tout cela que l’on pense,
Et d’un maigre discours gouverner l’étranger :

Connaître les humeurs, connaître qui demande,
Et d’autant que l’on a la liberté plus grande,
D’autant plus se garder que l’on ne soit repris :

Vivre avecques chacun, de chacun faire compte :
Voilà, mon cher Morel (dont je rougis de honte),
Tout le bien qu’en trois ans à Rome j’ai appris.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Reine des crustacés
    --------------------------

    L’écrevisse a pêché du poisson pour manger ;
    D’en retrouver demain, telle est son espérance,
    Tant florissantes sont ces riches eaux de France,
    Autant que le climat n’y viendra rien changer.

    Sur le fond du ruisseau doucement s’allonger,
    Digérer le repas obtenu sans dépense,
    Ainsi trouve sa joie l’écrevisse qui pense
    Aux bienheureux instants consacrés à songer.

    Heureux dans ce cosmos, qui point trop ne demande,
    La générosité de l’univers est grande,
    Beaucoup sera donné, très peu sera repris.

    Et nous ne devons point nous troubler, à ce compte,
    Profitons de la vie, pas besoin d’avoir honte :
    Nous en savons assez, n’ayant pas trop appris.

Rédiger un commentaire

Joachim DU BELLAY

Portait de Joachim DU BELLAY

Joachim du Bellay est un poète français né vers 1522 à Liré en Anjou, et mort le 1er janvier 1560 à Paris. Sa rencontre avec Pierre de Ronsard fut à l’origine de la formation de la « Pléiade », groupe de poètes auquel Du Bellay donna son manifeste, « la Défense et illustration de la langue... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto