Poème 'Guernica' de guillaumePrevel

Guernica

guillaumePrevel

Malgré la pluie de métal
Malgré le sifflement strident des balles perdues
Malgré le bombardement aveugle des stukas
Malgré le souffle brûlant des bombes incendiaires
Malgré l’écrasement violent
Malgré le choc des titans
Tu t’es relevée Guernica
Tu t’es relevée de l’horreur
Tu t’es relevée de la stupeur
Et tu revis ville éternelle…

Malgré la tyrannie
Malgré les années noires
Le désespoir
Tu t’es relevée
Tu as ressuscité…

Car si la haine est un torrent
Brusque, injuste et pourtant bien réel
La paix juste seule est éternelle
Et triomphe toujours sur le côté obscure
Et misérable des hommes.

29 MAI 2016

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS