Poème 'La Lune' de Jules VERNE

La Lune

Jules VERNE

Bien des gens en ce monde ont une humeur byzarre,
Et dont on cherche en vain la cause et le secret ;
Sans qu’on sache pourquoi, leur esprit douceret
En un instant hargneux, coléreux se déclare ;

L’un défend une chose, et puis il la permet ;
L’autre Anglais le matin, le soir se fait Tartare.
L’un à l’esprit posé devient brouillon, distrait,
L’autre, grand orateur, est muet à la barre ;

L’un change d’habitude aussitôt déjeuner ;
Et l’autre pour le faire attend après dîner ;
Avare, celui-ci prodigue sa fortune ;

L’un progressiste à fond tourne aux conservateurs ;
D’où viennent les reflux et flux de ces humeurs ?
Comme ceux de la mer, n’est-ce pas de la lune ?

Poème préféré des membres

guillaumePrevel a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Jules Verne a montré qu'on pouvait visiter
    Les sombres profondeurs de la planète Terre.
    Il en a dévoilé plus d'un obscur mystère
    Qu'il était le premier à pouvoir nous citer.

    Si le texte de Verne a dit la vérité,
    Il me plairait d'aller parcourir, solitaire,
    Ces gouffres égalant de nouvelles Cythères
    Où d'heureux sentiments trouvent à s'abriter.

    On me dit cependant que ce monde est fictif,
    Que seuls des minéraux sous le sol sont actifs,
    Au-delà du passage indiqué par les runes.

    Si Jules dans son oeuvre a manié l'illusion,
    Au monde souterrain ne ferons intrusion
    Mais resterons ici avec Soleil et Lune.

  2. traduit en russe

    Луна

    Причудлив нрав людской, изменчива планида,
    На тайны наших душ никто не пролил свет;
    Бывает, вспыхнет вдруг, хоть и причины нет,
    То неуемный гнев, то лютая обида;

    Кто одобряет то, на что давал запрет,
    Кто утром лондонец, а ночью тень Аида;
    Кто нем в суде, а сам риторики эстет;
    Кто хоть велик душой – дурашливого вида.

    Один, позавтракав, спешит свой вкус менять,
    Другой обеда ждет, чтоб то же предпринять;
    Скупой, а в пух и прах продулся на неделе;

    Был консерватором, твердит о новизне;
    Все настроения людей, сдается мне –
    Прилив – отлив морской. Всё дело не в луне ли?

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS