Poème 'La Mort de Léopold Ier' de Charles BAUDELAIRE dans 'Amœnitates Belgicæ'

La Mort de Léopold Ier

Charles BAUDELAIRE
Recueil : "Amœnitates Belgicæ"

I.

Le grand juge de paix d’Europe
A donc dévissé son billard !
(Je vous expliquerai ce trope).
Ce roi n’était pas un fuyard
Comme notre Louis-Philippe.
Il pensait, l’obstiné vieillard,
Qu’il n’était jamais assez tard
Pour casser son ignoble pipe.

II.

Léopold voulait sur la Mort
Gagner sa première victoire
Il n’a pas été le plus fort ;
Mais dans l’impartiale histoire,
Sa résistance méritoire
Lui vaudra ce nom fulgurant :
« Le cadavre récalcitrant. »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Charles BAUDELAIRE

Portait de Charles BAUDELAIRE

Charles Pierre Baudelaire est un poète français, né à Paris le 9 avril 1821 et mort le 31 août 1867 à Paris. Il est l’un des poètes les plus célèbres du XIXe siècle : en incluant la modernité comme motif poétique, il a rompu avec l’esthétique classique ; il est aussi celui qui a popularisé le poème en... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto