Poème 'L’amour idéal' de guillaumePrevel

L’amour idéal

guillaumePrevel

Puisque l’amour n’est que souffrance
Pour Aragon,
Je lui cède volontiers la place à la passion
Tout ce malheur,
Pour si peu d’années de bonheur
Ne mérite pas que le coeur saigne.

Allons, retrouvons le plaisir idéal,
Fruit du désir et de notre penchant animal,
Pour envoûter nos partenaires sans faire le moindre mal,
Afin que chaque jour nouveau,
Soit l’expression du renouveau,
Et que finalement naisse un rêve,
Qu’une pensée supérieure élève
Au rang sublime
De l’amour idéal.

15 Novembre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS