Poème 'L’Asile ami' de Robert DESNOS dans 'Langage cuit'

L’Asile ami

Robert DESNOS
Recueil : "Langage cuit"

Là ! L’Asie. Sol miré, phare d’haut, phalle ami docile à la femme, il l’adore, et dos ci dos là mille a mis ! Phare effaré la femme y résolut d’odorer la cire et la fade eau. L’art est facile à dorer : fard raide aux mimis, domicile à lazzi. Dodo l’amie outrée !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. LA ! LA SI.
    SOL MI RE, FA RE DO, FA LA MI DO SI LA LA FA MI, LA DO RE, DO SI DO LA MI !
    FA RE FA RE LA FA MI RE SOL UT DO DO RE LA SI RE LA FA DO.
    LA RE FA SI LA DO RE : FA RÉ DO MI MI, DO MI SI LA LA SI.
    DO DO LA MI UT RE !

    À solfier, s'il vous plait.

Rédiger un commentaire

© 2022 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS