Poème 'Le bassin aux carpes' de guillaumePrevel

Le bassin aux carpes

guillaumePrevel

Aux heures fraiches des feuilles rousses s’y déposent
Pour finir de mourir des mois frisquets de l’automne
Au fond d’un bassin aux reflets de miroir où l’eau chantonne
Là de belles libellules bleues dorlotées par le vent se reposent

Sur d’élégiaques fleurs de nénuphars blanches et roses
Sous lesquelles passent d’énormes monstres sombres
Qui filent dans les profondeurs marines comme des ombres
Dans ce minuscule univers où la vie est close

En ce lieu de repos où l’eau bruisse en câlin
Les carpes sont de loin les seigneurs du bassin
Et règnent sur ce monde à l’apparence silencieuse

C’est en ce paradis plein de charme où se baignent
Les rayons d’un soleil timide mais triomphal
Que j’ai versé mon âme pour qu’à jamais elle n’ y déteigne.

16 septembre 2013

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS