Poème 'Le chant triste de la cloche' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Le chant triste de la cloche

Le chant triste de la cloche

guillaumePrevel

Le chant triste de la cloche,
Me rappelle un amour défunt,
Que ma mémoire à l’outrage sibyllin,
Fait renaître en m’entraînant sur la roche,

D’une tombe dont le verdoyant et tenace lierre,
A recouvert la trace et le souvenir,
Et mon âme apeurée par la crainte de mourir,
Devant tant de tristesse qui remonte de la pierre,

Me pousse à fuir ce sinistre endroit,
Tant mon cœur souffre de l’effroi,
De savoir la belle adorée pourrissant sous la terre,

En m’imaginant avec elle dans le cercueil la serrant si fort,
Contre moi à en briser les restes de son pauvre corps
Dont la peau si douce autrefois n’est plus qu’infâme pourriture.

1er Mars 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS