Poème 'Le Chèvrefeuille' de Robert DESNOS dans 'Chantefleurs'

Le Chèvrefeuille

Robert DESNOS
Recueil : "Chantefleurs"

Chèvrefeuille à midi s’endort.
Chèvrefeuille à minuit s’éveille.
Chèvrefeuille aimé des abeilles
En Messidor
Tu parfumes la nuit.
Bien malin celui
Qui peut la faire à l’oseille.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Chèvre-Feuille Pays de Poésie 17-7-16
    ------------------

    Les sentiers cavaliers lui sont des boulevards ;
    Son corps est fort léger, le vent l’emporte vite.
    Le loup végétarien la couve du regard,
    Il veut la dévorer, sa panse l’y invite.

    La feuille, par magie, disparaît tout à coup
    (Faut-il ici parler d’intervention divine?),
    Le loup en est surpris, ça l’afflige beaucoup,
    Il poursuit son errance en faisant grise mine.

    Il poursuit son chemin, la malchance le suit,
    Il ne sait si la feuille est cachée sous la mousse ;
    Cela fait plusieurs fois que son repas le fuit,
    Le désespoir se lit sur sa sombre frimousse.

Trackbacks
  1. Le Parfum Chèvrefeuille: Drôle De Nom mais Il Sent Tellement Bon!

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS