Poème 'Le syndrome de Paris' de guillaumePrevel

Le syndrome de Paris

guillaumePrevel

Je n’aurais jamais
Connu le syndrome de Paris
Car cette ville est ma vie
Berceau où un jour je naissais

Je l’ai connu amoureux
Sous des jours violents et plus noirs
Où tout cède au désespoir
Avant de guérir sous un soleil heureux

Ville je t’ai aimée
Et je t’ai détestée
Comme un amant fidèle pareil

J’ai maudis tes rues sales
Les habitudes qui font mal
Aux passions bien naïves!

18 Décembre 2018

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS