Poème 'Les cerfs noirs' de René CHAR

Les cerfs noirs

René CHAR

Les eaux parlaient à l’oreille du ciel.
Cerfs, vous avez franchi l’espace millénaire,
Des ténèbres du roc aux caresses de l’air.

Le chasseur qui vous pousse, le génie qui vous voit,
Que j’aime leur passion, de mon large rivage!
Et si j’avais leurs yeux, dans l’instant où j’espère?»

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Sagesse des grands cerfs
    -------------------------------

    L'arbre de connaissance est au coeur du jardin,
    Deux grands cerfs sont nourris de son étrange écorce ;
    Leur corps et leur esprit ont gagné de la force,
    N'allez pas, maintenant, les prendre pour des daims.

    L'arbre de longue vie est au centre du monde,
    Les deux grands animaux, ayant mordu dedans,
    Dévorent à présent l'herbage à pleines dents ;
    Ils sont au pâturage où la richesse abonde.

    L'arbre de belle ardeur est au milieu du parc,
    Les deux jeunes héros y ont pris leur pitance :
    Devinez, à présent, à quelle chose ils pensent,
    Quand leur désir de vivre est tendu comme un arc.

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS