Poème 'L’homme et le rat (Fable)' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > L’homme et le rat (Fable)

L’homme et le rat (Fable)

guillaumePrevel

En ce temps là un beau rat
Fuyant la plus cruelle des famines
S’invita à manger chez un homme, vivant de ses bras,
Et qui tenait en aversion la vermine.
Le rat profitant du couvert, mangeait, se goinfrait,
Et ne laissait derrière lui que tas de ruine,
Sans jamais mettre le nez au frais
Comme l’aurait fait une fouine.
L’homme aux fiers bras fit alors une promesse,
Celle de réduire la misérable bestiole en charpie,
Même s’il ne lui connaissait pas de faiblesse,
Et de mettre fin à son règne de harpie.
Le combat débuta et fut terrible,
Tout y passa à coup de hâche et de masse,
Si bien que rien ne subsista au carnage horrible,
Pour en finir avec l’animal de vil race.
Mais de cadavre de rat, l’homme point n’en trouva,
Car le pauvre animal fuyant la sentence et la menace,
Avait dès le branle-bas de combat,
Quitté ce lieu béni devenu maudit, pour sauver sa face,
Laissant l’assiégeant contempler le résultat navrant,
Qui le laissa sans nourriture aussi pauvre qu’un mendiant.


Septembre 2005

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS