Poème 'Nous sommes tordus de chagrin…' de René CHAR dans 'Les Feuillets d'Hypnos'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de René CHAR > Nous sommes tordus de chagrin…

Nous sommes tordus de chagrin…

René CHAR
Recueil : "Les Feuillets d'Hypnos"

Nous sommes tordus de chagrin à l’annonce de la mort de Robert G. (Emile Cavagni), tué dans une embuscade à Forcalquier dimanche. Les Allemands m’enlèvent mon meilleur frère d’action, celui dont le coup de pouce pouvait faire dévier les catastrophes, dont la présence ponctuelle avait une portée déterminante sur les défaillances possibles de chacun. Homme sans culture théorique mais grandi dans les difficultés, d’une bonté au beau fixe, son diagnostic était sans défaut. Son comportement était instruit d’audace attisante et de sagesse. Ingénieux, il menait ses avantages jusqu’à leur extrême conséquence. Il portait ses quarante-cinq ans verticalement, tel un arbre de la liberté. Je l’aimais sans effusion, sans pesanteur inutile. Inébranlablement.

Fragment 157

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS