Poème 'Quand je la vois encore petite' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Quand je la vois encore petite

Quand je la vois encore petite

guillaumePrevel

Quand je la vois encore petite
Mon cœur subitement et sans raison se serre
(ô la douleur que c’est que d’être père!)
Et je refuse de voir filer le temps si vite

Elle seule apaise encore mes souffrances
Quand elle me sourit gentiment
Alors j’oublie les problèmes et leurs tourments
Quand elle m’entraîne dans ce monde virevoltant de l’enfance

Que nous devrions jamais quitter pour rester éternel!
Mais, les heures mortelles passent inexorablement
Et effacent l’empreinte du merveilleux et de l’enchantement

O Douce Bérénice! n’oublie jamais ton petit papa
N’oublie jamais la tendresse de mes bras
N’oublie jamais les temps joyeux des jeux d’autrefois

13 Avril 2015

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS