Poème 'Rêves' de Robert DESNOS

Rêves

Robert DESNOS

En 1916

« Je suis transformé en chiffre. Je tombe dans un puits qui est en même temps une feuille de papier, en passant équation à une autre avec le désespoir de m’éloigner de plus en plus de la lumière du jour et paysage qui est le château de Ferrières (Seine-et-Marne) vu de la voie du chemin de fer de l’est. »

Durant 1918-1919

« Je suis couché et me vois tel que je suis en réalité. L’électricité est allumée. La porte de mon armoire à glace s’ouvre d’elle-même. Je vois les livres qu’elle renferme. Sur un rayon se trouve un coupe-papier de cuivre (il y est aussi dans la réalité) ayant la forme d’un yatagan. Il se dresse sur l’extrêmité de la lame, reste en équilibre instable durant un instant puis se recouche lentement sur le rayon. La porte se referme. L’électricité s’éteint. »

En août 1922

« Je suis couché et me vois tel que je suis en réalité. André Breton entre dans ma chambre, le Journal officiel à la main. “Cher ami, me dit-il, j’ai le plaisir de vous annoncer votre promotion au grade de sergent-major”, puis il fait demi-tour et s’en va. »

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Trois songes de sable
    --------------------

    Robert songe, en premier, qu'il va dans un tonneau
    Qui roule tout le jour, et la nuit, dans la cave.
    Allons donc, se dit-il, la chose n'est pas grave,
    Le tonneau est cerclé de solides anneaux.

    Puis un lion quadrumane apparaît devant lui,
    Qui se met à danser, cherchant son équilibre.
    Qu'y puis-je, se dit-il, cet animal est libre,
    Il a donc bien le droit de s'amuser la nuit.

    Enfin, il devient cerf. Un autre cerf survient,
    Disant qu'on lui confère un grade militaire.
    C'est bon, se dit Robert, je n'ai plus qu'à me taire,
    Muette est notre armée, vous le savez tous bien.

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto