Poème 'Sang garance' de guillaumePrevel

Sang garance

guillaumePrevel

Notre jeunesse en pleurs de souvenir
Dont la graine a été cueillie sans avoir le temps de murir
Nous tomberons certainement sous la mitraille
De ces jours de peine!
Notre jeunesse en pleurs de souvenir
Brisée par les ordres de mobilisation générale
Nous tomberons d’un bégaiement subreptice
De sang garance sous la lapidation aveugle
De ces temps de haine!
Notre jeunesse en vague sans souvenir
Nous mourrons certainement au son assourdissant
D’une mitraillette crépitante de colère!
Notre jeunesse en vague sans avenir
Dont la poitrine gonflée d’une vaillance d’apparat
Est ciblée par les yeux mauvais du roi des morts en balade
Nous mourrons sur le glacis froid d’un talus de terre
Ou dans le cratère lunaire d’un trou d’obus
Labouré par le vomi rageur d’un canon
Cerbère de l’horizon maudit
Notre jeunesse en bandoulière pour soutenir
Le Lebel pointé dans le vide de l’air aux parfums
De vieille mort et aux teintes fuligineuses
Nous marcherons aveuglément dans les sillons de la mort
Au son entraînant du tambour qui bat dans nos veines
Notre jeunesse en bandoulière pour tenir
La baïonnette en aiguillon rougit des reflets ternes
D’un soleil triste et éteint
Nous mourrons sans l’avoir vraiment cherché
Nous mourrons sans l’avoir réellement évité
Et cette terre gorgée de sang, de haine et de violence
Aura un jour un relent amer et lointain de souffrance
Mais nul ne saura la triste vérité de la guerre
Car ceux qui en auront souffert seront morts
Mais nul ne connaitra la triste idée
De ceux qui auront attisé cette folie d’humanité
Car ceux qui l’auront excité s’éteindront aussi
Sous le poids de leurs années
Avec sur la conscience les millions de croix
Blanches des cimetières militaires.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. à ceux de 14-18

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS