Poème 'S’il ne me reste que la souffrance à vivre' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > S’il ne me reste que la souffrance à vivre

S’il ne me reste que la souffrance à vivre

guillaumePrevel

S’il ne me reste que la souffrance
à vivre
Cela ne valait pas la peine
de naître
Si tout ce qui me reste
n’est que douleur
Alors j’aurai préféré ne pas connaître
cette existence
De misère et d’inquiétude.

26 janvier 2014

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS