Poème 'Tiresias' de FAB

Tiresias

FAB

C’était un mauvais coup du sort, Tirésias vit
Deux serpents accouplés : un mâle, une femelle.
C’est elle qu’il tua d’un seul coup de folie.
C’était un mauvais coup du sort, Tirésias vit
Les Dieux se disputer sur une anomalie,
Son corps d’homme affublé de divines mamelles.
C’était un mauvais coup du sort, Tirésias vit
Deux serpents accouplés : un mâle, une femelle.

Comme un cercle vicieux, Tirésias eut l’envie
De rester singulier sinon d’être coup double,
Un mâle, une femelle : un désir travesti
Comme un cercle vicieux, Tirésias eut l’envie
Pour être au coup par coup dont l’identité jouit
Un homme et une femme à la libido trouble.
Comme un cercle vicieux, Tirésias eut l’envie
De rester singulier sinon d’être coup double.

Si la métamorphose est en mythologie
Ce que la castration est par analogie,
C’est toujours bien de Moi, cet autre qu’il s’agit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS