Poème 'A la mémoire de Gambetta' de Charles CROS dans 'Le collier de griffes'

A la mémoire de Gambetta

Charles CROS
Recueil : "Le collier de griffes"

Le grand Lion est mort. Il reste les renards,
Les fouines, les chiens, les rats et les lézards.
Ces bêtes ne sont pas absolument impures
Elles savent manger nos plus sales ordures
Et peuvent nettoyer nos plus puants égouts ;
Mais, Lui le grand Lion, n’avait pas de ces goûts,
Il allait à travers la Forêt séculaire,
Et sans souci d’ailleurs de plaire ou de déplaire
Posait sa bonne patte onglée entre les houx
Des clôtures, et sur les sages rangs de choux,
Que les Tranquilles, que les Lâches (trois ou quatre
En France) arrosent sans penser qu’on va se battre.
La patte onglée était belle, écrasant les choux ;
Et vous lézards, vous chiens, rats, fouines et vous
Renards, qui vous rendra votre folle assurance ?

Le grand Lion est mort, dans la Forêt de France.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Planète des renards
    ------------------------

    J’ai rêvé que j’errais au Pays des Renards,
    Pas du tout rassuré, car j’étais un lézard ;
    Ne sachant si, pour eux, ma chair était impure,
    Je courus me cacher au milieu des ordures.

    J’hésitais à m’enfuir en suivant les égouts
    (Pour lesquels, sachez-le, je n’éprouve aucun goût),
    Et je finis par suivre un sentier séculaire
    Dont la pierre tiédie ne pouvait me déplaire.

    Les renards de ce lieu se nourrissaient de choux,
    Ne dévorant pas plus un lézard qu’un hibou ;
    J’ai, quand on me l’a dit, repris mon assurance,
    Et suivi mon chemin pour retourner en France.

Rédiger un commentaire

Charles CROS

Portait de Charles CROS

Charles Cros, né à Fabrezan (Aude) le 1er octobre 1842, originaire d’une famille de Lagrasse (Aude) et mort à Paris le 9 août 1888, est un poète et inventeur français. Passionné de littérature et de sciences, il fut un temps, de 1860 à 1863, professeur de chimie à l’Institut parisien des Sourds-Muets, avant de se... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto