Poème 'Bibliomanie' de Paul VERLAINE dans 'Biblio-sonnets'

Bibliomanie

Paul VERLAINE
Recueil : "Biblio-sonnets"

Lire n’est rien : faut avoir lu ; faut ; l’a fallu !
Pour que si vous lisez dans les livres, qu’honore
La Reliure gaie ou sombre, que décore
Encore un blason fier ou tendre au choix élu,

Pourriez, hélas ! contaminer d’un doigt poilu
D’amateur brut le vélin noble que, sonore
Abstraitement, la gloire emplit, glaive ou mandore,
D’un grand héros ou d’un poète très… relu !

C’est vrai qu’étant à la fleur de votre bel âge,
Vous auriez tort — quand l’Amour vous laisserait cois
Un instant — de ne pas lire, — tels autrefois

Nous ! — les exploits et les beaux vers, quittes, hommage
Suprême, à vénérer, dès dûment reliés,
Leur majesté, leur force et… leurs dos repliés !

Poème préféré des membres

FAB a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Vaine érudition
    ------------------

    Lisant plus qu'il n'eût fallu,
    Un esprit trop se décore
    Et ne se maîtrise plus.

    Gros volumes dont se dore
    La tranche avec vanité
    (Et dont le titre est sonore)

    N'apportent, en vérité,
    Que de la vaine pitance,
    Contenu mal médité.

    -- Mais vraiment, quelle importance ?
    Car nous lisons, simplement,
    Pour passer un bon moment !

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS