Poème 'Conseils à un ami' de Jules VERNE

Conseils à un ami

Jules VERNE

Vous qui, trop content de la noble figure
Que le ciel partial, savant décorateur,
Créa, pour défier le peintre et le sculpteur,
Couronnant à ravir votre belle tonsure !

Vous qui, trop content de la cervelle pure
Que le ciel partial, savant distributeur,
Mit dans votre cerveau, comme met sans mesure
Des livres dans sa hotte, un ardent colporteur !

Allez, ne craignez rien, car la route est ouverte,
Le ciel vous est serein, et la prairie est verte,
De larmes, de regrets semez votre chemin !

Prenez garde pourtant, troussant votre moustache,
Que quelque bon mortel contre vous ne se fâche,
Et ne masque vos traits du revers de sa main.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS