Poème 'Il n’y a pas eu de printemps…' de guillaumePrevel

Accueil > Les membres > Page de poésie de guillaumePrevel > Il n’y a pas eu de printemps…

Il n’y a pas eu de printemps…

guillaumePrevel

Voilà que déjà le soleil se couche à l’horizon
La nuit qui se lève a éteint les derniers foyers de chaleur
Et le chant joyeux du grillon
Voici donc venues si tôt les heures des tiédeurs!

Pourquoi faut-il que le jour
Cède si rapidement à la nuit
Sa douceur de velours?
Pourquoi file-t-il si vite avec les plaisirs de la vie?

Alors que nous semblons encore si jeunes et si beaux
A la lueur spectrale et irréelle des bougies
La lune se reflète sur le lac aux froides eaux
Tandis que nos cheveux lâchés au vent semblent blanchis

Il n’y a pas eu de printemps
L’été s’en est allé
Loin de nos vingt ans
Et l’hiver s’est annoncé

Plus vite que l’automne
Mes amis il faut le croire
Il faut que, malheureux, je vous abandonne
Oublions pour toujours le plaisir de nous voir

Puisque tout est condamné à l’oubli
Que reste-t-il de nous en somme?
De ces jours, de ces nuits
Où nous étions hauts comme trois pommes?

Que reste-t-il maintenant que le vent a fraîchi
Des souvenirs de nous autres enfants
Dans nos têtes sans esprit?
Voilà que nous sommes les passagers du temps

Poudres, cendres et poussières
Qui filons avec la légèreté du vent
Nourrir la terre des allées abandonnées de vieux cimetières
Que soulèvent un peu encore les semelles de nos enfants.


4 Mars 2019

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS