Poème 'L’hôpital' de Jules VERNE

L’hôpital

Jules VERNE

L’hôpital ! sombre mot qui renferme malheurs !
Cercueil universel où, honteuse et souffrante,
La misère roulant sur la rapide pente,
Dans la mort qui la guette enterre ses douleurs !

Là l’égalité règne, et la tête savante,
Vient avec l’ignorant mêler ses doctes pleurs !
On n’est qu’un numéro, dans la salle d’attente !
On n’attend pas longtemps les ensevelisseurs !!

Là, de cruels tourments savent déchirer l’âme,
De l’homme, de l’enfant, du vieillard, de la femme,
Là, jamais de répit ! jamais le mal ne dort !

Plus de nuit, plus de jour ! éternelle insomnie !
Eternelle souffrance ! éternelle agonie !…
Quand le sommeil vous prend, c’est celui de la mort !

Poème préféré des membres

guillaumePrevel et CathyVole ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2019 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS