Poème 'Ce sonet fut faict au nom de Madamoiselle de Traves' de Mellin de SAINT-GELAIS

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Mellin de SAINT-GELAIS > Ce sonet fut faict au nom de Madamoiselle de Traves

Ce sonet fut faict au nom de Madamoiselle de Traves

Mellin de SAINT-GELAIS

Helene de Clarmont qui depuis a esté Madame de Grammont,
pour responce à un aultre sonet d’un Italien qui avoit esté
serviteur de feu sa mere Madame de Traves Helene de Boissy

Si l’amitié chaste, honorable et saincte
Que vous avez long temps porté à celle
Dont je nasquy n’a nulle aultre estincelle
Que de mon feu, elle est morte et extainte.

Car quelle forme en moy peult estre empreincte
De sa beaulté et louange immortelle,
Veu que je suis (si on regarde à elle)
Au pres du vif une figure paincte ?

Servez la donc, honorant sa memoire,
Et moy, voyant vostre amour et sa gloire,
Cognoistray mieulx mon imperfaiction ;

Ou s’il est vray qu’en rien je luy ressemble,
C’est seullement de ce qu’en moy s’assemble
Toute envers vous son obligation.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

© 2018 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS