Poème 'D’un present de Rozes' de Mellin de SAINT-GELAIS

D’un present de Rozes

Mellin de SAINT-GELAIS

Ces rozes cy par grande nouveauté
Je vous envoye et en ay bien raison,
Puis que c’est fleur qui sans comparaison
Sur toutes fleurs tient la principaulté.

Sur les beaultez telle est vostre beaulté,
Et comme en France à la froide saison
La roze est rare et n’en est pas foison,
Rare est aussi ma grande loiaulté.

Si donc vous doibt la roze appartenir,
Aussi le don et la signiffiance
Mieulx que de moy ne vous pouvoit venir,

Car comme au froid elle a faict resistance,
J’ay contre envye aussy sceu maintenir
Mon bon vouloir, ma foy et ma constance.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Mellin de SAINT-GELAIS

Portait de Mellin de SAINT-GELAIS

Mellin de Saint-Gelais (ou Melin de Saint-Gelays ou de Sainct-Gelais), né à Angoulême vers 1491 et mort à Paris en octobre 1558, est un poète français de la Renaissance, qui eut les faveurs de François 1er. Il était fort probablement le fils naturel de Jean de Saint-Gelais, marquis de Montlieu, qui appartenait à la petite... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto