Poème 'Epitaphe de Marie Compane femme de Nicolas de Herberay' de Mellin de SAINT-GELAIS

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Mellin de SAINT-GELAIS > Epitaphe de Marie Compane femme de Nicolas de Herberay

Epitaphe de Marie Compane femme de Nicolas de Herberay

Mellin de SAINT-GELAIS

Cy gist le corps de la plus heureuse ame
Qui oncques fut ou soit pour sa beauté,
Ou pour ses meurs, ou pour sa loyaulté,
Ou pour avoir esté d’un amy femme.

Amy qui a or le bruyt et la fame
D’un vif exemple et seur de fermetté,
Qui ce corps mort, ce corps tant regretté,
Plus mort luy mesme a mys soubz ceste lame.

Pas n’eust voulu seul demeurer vivant,
Et seul sans elle au monde il pensoit estre,
Dont vif voulut s’enterrer la suivant.

L’ombre de luy seulle on veoit apparoistre,
Et est ce lieu heureux sur toute chose,
Où il languit et morte elle repose.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

Mellin de SAINT-GELAIS

Portait de Mellin de SAINT-GELAIS

Mellin de Saint-Gelais (ou Melin de Saint-Gelays ou de Sainct-Gelais), né à Angoulême vers 1491 et mort à Paris en octobre 1558, est un poète français de la Renaissance, qui eut les faveurs de François 1er. Il était fort probablement le fils naturel de Jean de Saint-Gelais, marquis de Montlieu, qui appartenait à la petite... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto