Poème 'L’Arrivée du catalogue' de Paul VERLAINE dans 'Biblio-sonnets'

L’Arrivée du catalogue

Paul VERLAINE
Recueil : "Biblio-sonnets"

L’amateur reçoit son courrier ! fiévreusement,
Même avant de toucher aux plis qu’il sait intimes,
Il court aux Catalogues et, rapidement,
Non encore rabidement, sans trop de crimes

Projetés ou conçus pour l’amour de sublimes
Emplettes, et voici qu’il tombe, justement !
Sur celui du libraire aux malices ultimes
Qui ne vend pas trop cher pour vendre sûrement,

Et d’une main fiévreuse, mais honnête, dame,
On est honnête ! et comme il a vu tel bouquin,
Qu’il convoite depuis… tant d’ans ! un vrai béguin !

Il envoie au Négociant un télégramme :
« Gardez-Le-moi. » — « C’est fait », répond avant la nuit
Un petit bleu.
Le bon Client s’évanouit.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. On chasse le vieux livre, on s'y prend patiemment.
    Scrutant l'empilement jusqu'à l'instable cime,
    Poussant le bouquiniste en son retranchement,
    On cherche le trésor que si fort on estime.

    Le livre toutefois, caché sournoisement
    Dans le fond d'un tiroir, sait qu'il est rarissime
    Et ne se montre point. Mais au bout d'un moment,
    Il convient que l'on peut s'afficher magnanime ;

    Il surgit, au grand jour. Le bon client s'exclame :
    « C'est toi ! je t'ai cherché, remarquable bouquin,
    Et je te trouve ici ! Allons ! Petit coquin !

    Depuis trente ans, je vois ton nom sur mon programme
    De lecture, et je vais te lire cette nuit. »
    (Le lisant, il n'en est que faiblement séduit).

  2. J'ai ouvert la porte
    Du livre de Confucius
    Pour me sentir vide_

  3. Confucius sourit
    En ajoutant dans son texte
    Un éclat de vide.

Rédiger un commentaire

Paul VERLAINE

Portait de Paul VERLAINE

Paul Marie Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. Paul Verlaine est avant tout le poète des clairs-obscurs. L’emploi de rythmes impairs, d’assonances, de paysages en demi-teintes le confirment, rapprochant même, par exemple, l’univers des Romances sans paroles des plus... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto