Poème 'L’Équinoxe' de Robert DESNOS dans 'Contrée'

L’Équinoxe

Robert DESNOS
Recueil : "Contrée"

Un coq à d’autres coqs répond. Le temps est gris,
L’équinoxe roulant ses tonneaux à grand-peine
Depuis la mer du Nord jusqu’aux bords de la Seine
À travers les odeurs, les éclairs et les cris.

Le corps décapité de l’évêque Denis
Saigne avec les raisins d’Argenteuil et Suresnes.
On enchaîne à des chars des héros et des reines.
Les temples, un à un, croulent sur les parvis

Mais, tout à l’heure encore, un arc-en-ciel de nuit
Enjambait la vallée et la lune vers lui
Roulait. Le jour parut et tout ne fut que brume.

Mérite-t-il vraiment le nom de jour, ce jour
Dont s’encrasse la ville et la vie et l’amour ?
Oui, car la flamme enfin, dans le brouillard s’allume.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Monstre de gueules
    ---------------------

    Un ciel de pur argent, loin des villages gris :
    De gueules vole un monstre (et ce n'est pas sans peine),
    Il glisse dans le vent et survole la Seine,
    Il a sept grands gosiers dont ne sort aucun cri.

    Il vient de survoler le port de Saint-Denis
    Et s'approche à présent des coteaux de Suresnes :
    On l'a vu ce matin sur le fort de Vincennes,
    Il aime bien rôder tout autour de Paris.

    -- Monstre, te verrons-nous près d'ici cette nuit,
    Baignant ton corps balourd dans la lune qui luit ?
    Ou disparaîtras-tu au hasard de la brume,

    Attendant quelque part que revienne le jour
    Pour chercher les plaisirs, et peut-être l'amour ?
    -- L'amour ? Non. Mais la bière, à la douce amertume.

Rédiger un commentaire

Robert DESNOS

Portait de Robert DESNOS

Robert Desnos est un poète français, né le 4 juillet 1900 à Paris et mort du typhus le 8 juin 1945 au camp de concentration de Theresienstadt, en Tchécoslovaquie à peine libéré du joug de l’Allemagne nazie. Autodidacte et rêvant de poésie, Robert Desnos est introduit vers 1920 dans les milieux littéraires modernistes et... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto