Poème 'Mon amante a les vertus de l’eau' de Victor SEGALEN dans 'Stèles (orientées)'

Accueil > Les poètes > Poèmes et biographie de Victor SEGALEN > Mon amante a les vertus de l’eau

Mon amante a les vertus de l’eau

Victor SEGALEN
Recueil : "Stèles (orientées)"

Mon amante a les vertus de l’eau : un sourire clair, des gestes coulants, une voix pure et chantant goutte à goutte.

Et quand parfois, — malgré moi — du feu passe dans mon regard, elle sait comment on l’attise en frémissant : eau jetée sur les charbons rouges.

o

Mon eau vive, la voici répandue, toute, sur la terre ! Elle glisse, elle me fuit ; — et j’ai soif, et je cours après elle.

De mes mains je fais une coupe. De mes deux mains je l’étanche avec ivresse, je l’étreins, je la porte à mes lèvres :

Et j’avale une poignée de boue.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Poisson du tsar
    -------------

    Ce poisson s’est instruit sur les vertus de l’eau,
    Lui qui l’aime surtout quand elle est fraîche et pure ;
    Il l’aime dans le jour et dans la nuit obscure,
    Il aime la sirène et le fier matelot.

    Qui peut savoir d’où vient le mouvement des flots ?
    Tu dois à ce propos questionner la nature ;
    La réponse n’est pas dans la littérature,
    Tu n’en apprendras rien par les profs de philo.

    -- Que ferais-tu, poisson, si la mer tarissait ?
    -- Elle est intarissable, et cela, tu le sais,
    Car, inlassablement, les fleuves la remplissent.

    Sur de pareils sujets, pourquoi s’interroger ?
    Quand on est dans le mer, il suffit de nager ;
    C’est le courant, c’est l’eau, c’est le réel qui glisse.

Rédiger un commentaire

© 2021 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS