Poème 'Paysages Belges' de Paul VERLAINE dans 'Romances sans paroles'

Paysages Belges

Paul VERLAINE
Recueil : "Romances sans paroles"

Briques et tuiles,
O les charmants
Petits asiles
Pour les amants !

Houblons et vignes,
Feuilles et fleurs,
Tentes insignes
Des francs buveurs !

Guinguettes claires,
Bières, clameurs,
Servantes chères
A tous fumeurs !

Gares prochaines,
Gais chemins grands…
Quelles aubaines,
Bons juifs-errants !

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Vacanciers de jadis
    -------------------

    La voie ferrée, entre deux toits de tuile,
    Suit un parcours que je trouve charmant ;
    Compartiments, vous fûtes mes asiles
    Lorsque j'étais un bien timide amant.

    Devers Bordeaux est la terre de vignes,
    À Bègles sont les grands pommiers en fleurs ;
    Ce sont pays que mon coeur trouve dignes
    D'être habités par de nobles buveurs.

    Nous partirons aux vacances prochaines,
    Mais le trajet ne sera pas bien grands ;
    Juste de quoi détendre un peu nos chaînes,
    Juste de quoi nous croire des errants.

  2. Au rouge firmament, j’ai volé, plein de joie ;
    Au bout de peu d’instants, j’ai dû lui dire adieu,
    J’ai fait la découverte, alors, d’un autre lieu
    Où la mélancolie au ciel d’argent se noie.

    Mais, vers le ciel de sable, en poursuivant ma voie,
    En mon coeur, j’ai senti que renaissait le feu
    De mes folles amours, dont il restait si peu ;
    Merci à Cupidon qui cette flamme envoie.

    S’il ne me touche plus de ses amoureux traits,
    Il les lance toujours, qui me frôlent de près,
    J’en ai donc le plaisir, sans me mettre en servage.

    Telle est la condition où maintenant je suis :
    Les fées, dans mon jardin, boivent l’eau de mon puits ;
    Avec elles, je bois, mais mon coeur reste sage.

  3. Beaucoup de joie encore à vous!
    et de poésie.

Rédiger un commentaire

Paul VERLAINE

Portait de Paul VERLAINE

Paul Marie Verlaine est un poète français, né à Metz le 30 mars 1844 et mort à Paris le 8 janvier 1896. Paul Verlaine est avant tout le poète des clairs-obscurs. L’emploi de rythmes impairs, d’assonances, de paysages en demi-teintes le confirment, rapprochant même, par exemple, l’univers des Romances sans paroles des plus... [Lire la suite]

© 2016 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto