Poème 'Rouge amoureuse' de Paul ÉLUARD dans 'L'Amour la poésie'

Rouge amoureuse

Paul ÉLUARD
Recueil : "L'Amour la poésie"

Rouge amoureuse
Pour prendre part à ton plaisir
Je me colore de douleur.

J’ai vécu tu fermes les yeux
Tu t’enfermes en moi
Accepte donc de vivre.

Tout ce qui se répète est incompréhensible
Tu nais dans un miroir
Devant mon ancienne image.

Poème préféré des membres

gerarddebrennel et spleennetwork ont ajouté ce poème parmi leurs favoris.

Commentaires

  1. Les vingt ans de la muse
    -------------------------------

    Grand amoureux, Paul Éluard
    A le rouge au front, sans nul fard,
    Belle muse, sous ton regard.

    Rire et fermer un peu les yeux :
    Il ne faut pas être sérieux
    En disant ces trois vers joyeux.

    La vie est incompréhensible,
    Le désir est irrépressible
    Et Paul n'est pas inaccessible.

  2. La muse pudibonde
    _______________

    Cochonfucius fut tout transi
    Du rouge au front cramoisi
    Quand la muse à l'oeil ébahi

    A regardé s'enfler s'enfler
    Une partie vous m'en croyez ?
    De ce barde dévergondé

    Qui s'accroissait en atteignant
    7 fois sa taille de géant
    Ô pupille ! quel regard frétillant !

    _____

    Pour mon Cochonfucius adoré,

    J'ai demandé à la maîtresse,

    elle a dit oui pour que tu viennes t'asseoir à côté de moi-

    Elle a pensé que tu pourrais m'aider à progresser en poésie.

    SI tu me dis oui je vais voir Paul au paradis et même jusqu'en enfer.. :)

  3. Merci pour cet éloge !
    -----------------------

    M use, plaisants sont tes écrits,
    I l faut que ça soit applaudi !
    R eflets qui me semble fidèles,
    A utant que tes rimes sont belles ;
    N 'ayons pas peur d'applaudir celles
    D e Paul, le barde qui, sans peur,
    A choisi ce sujet charmeur.

Rédiger un commentaire

Paul ÉLUARD

Portait de Paul ÉLUARD

Paul Éluard, de son vrai nom Eugène Émile Paul Grindel (14 décembre 1895 à Saint-Denis – 18 novembre 1952 à Charenton-le-Pont ), est un poète français. C’est à l’âge de vingt et un ans qu’il choisit le nom de Paul Éluard, hérité de sa grand-mère, Félicie. Il adhère au dadaïsme et est l’un des... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto