Poème 'Noces et festins' de François COPPÉE dans 'Le Cahier rouge'

Noces et festins

François COPPÉE
Recueil : "Le Cahier rouge"

Tandis qu’au restaurant en face : Aux barreaux verts
On prépare, au salon. de cinquante couverts,
Un de ces longs repas que l’argenteuil arrose
Et qu’orne un grand nougat surmonté d’une rose,
Toute la noce, avec de gros rires grivois,
Monte joyeusement sur les chevaux de bois
Et tourne, au son de l’orgue, en enfilant des bagues ;
Et c’est dans la banlieue, auprès de terrains vagues,
Où le beau-père et les gens mûrs, à quelques pas,
Vont jouer au bouchon et mettent habit bas.

Poème préféré des membres

Aucun membre n'a ajouté ce poème parmi ses favoris.

Commentaires

  1. Renne et licorne aquatique
    -----------------------------------

    Le renne est attiré par les espaces verts,
    Le bain de la licorne est de glace couvert,
    Glace dont rarement la fonte nous arrose,
    Quand brille, vers minuit, un tiède soleil rose.

    Ces deux fiers animaux chantent à pleine voix,
    Loin de la grande ville et loin des vastes bois ;
    Aux ours de la banquise, ils racontent des blagues
    Lorsque, de l'océan, le froid fige la vague.

    L'oiseau de mer, près d'eux, vient faire quelques pas,
    Répétant ce dizain qu'il fredonne tout bas.

Rédiger un commentaire

François COPPÉE

Portait de François COPPÉE

François Édouard Joachim Coppée, né le 26 janvier 1842 à Paris où il est mort le 23 mai 1908, est un poète, dramaturge et romancier français. Coppée fut le poète populaire et sentimental de Paris et de ses faubourgs, des tableaux de rue intimistes du monde des humbles. Poète du souvenir d’une première rencontre... [Lire la suite]

© 2017 Un Jour Un Poème - Tous droits réservés
UnJourUnPoeme sur Facebook UnJourUnPoeme sur Twitter RSS
Nos partenaires : Le Mot pour la frime | Poetiz | Permis moto